• La Boulie G.C d’Hier à Aujourd’hui

  Texte extrait de "Le Golf" par Arnaud Massy (1911)

C’est en 1896 que Paris s’aperçut qu’il existait un sport, passionnant entre tous et qu’on nomme le golf. Encore fallut il pour cela les efforts réunis du capitaine Essex Digby et de Mr L. Diaz Albertini.

L’on joua d’abord à Mesnil le Roi, mais il fut bientôt décidé que le club émigrerait vers des lieux plus propices, et, après maintes visites aux banlieues parisiennes, le choix se porta sur les alentours de Versailles.

Alors, grâce à l’inlassable dévouement de MM. Essex Digby et Diaz Albertini, toujours, mais également deMM Pierre Deschamps, Henry Cachard, G. Hetley, paul Hottinguer et comte Jacques de Pourtalès les links de la Boulie furent crées.

En Janvier 1901, l’établissement des plans fue confié à Willie Park, qui se tira avec honneur de cette tache difficile, si bien qu’à l’heure actuelle, on rend hommage à son dessin d’ensemble auquel très peu de changements ont été apportés par la suite.

Tous les travaux du terrain ont été confiés depuis l’origine jusqu’à ce jour à M. Chantepie qui a admirablement réussi. A l’origine, cependant, le parcours avait été tracé pour des joueurs qui étaient en grande partie des débutants.

C’est ainsi que Willie Park n’avait exprès placé d’obstacles que sur les côtés des parcours, ce qui ne punissait que les coups les plus mauvais.

Mais les joueurs ne tardèrent pas à progresser, et ils s’aperçurent bientôt de la monotonie et de la facilité des links.

L’on prit alors conseil des meilleurs amateurs et professionnels anglais, et sous la direction avertie de Wilfrid Reid qui, en cette année 1904, était le joueur professionnel attitré de La Boulie, on plaça de nouvelles banquettes distantes des départs de 100 à 110 mètres.

L’on achetait en même temps de nouveaux terrains, qui permettaient de donner plus ampleur aux links, en allongeant les trous 3, 4 et 5. Que M. Pierre Deschamps, le président du Golf de Paris, soit ici loué comme il convient du zèle infatigable qu’il déploya pour mener à bien cette tâche délicate.

En autre travaux inappréciables, M. Pierre Deschamps entreprit l’oeuvre difficile de rapporter 40 à 50 centimètres de sable sur le sol primitif des greens, en replaquant le gazon par dessus, ce qui a donné à ces pelouses d’arrivée de la fermeté en toute saison, les a bien drainées et a supprimé les rejets de vers et par conséquent toute trace de boue pendant l’automne et l’hiver.

En 1908, de nouvelles banquettes furent érigées, et il n’est point osé de prétendre qu’à l’heure actuelle le parcours de La Boulie possède toutes les qualités que sont en droit de réclamer les joueurs de classe. Et pourtant, à première vue, La Boulie vous donne l’impression d’être un golf tout simple et tout facile.

Sous la direction d’un membre du club, vous pourrez même jouer un premier tour avec des résultats merveilleux, mais dès le deuxième, les difficultés grandissent et vous vous trouverez maintes fois embarrassés.

Les multiples ondulations du sol rendent votre position précaire, et les nombreux replis du terrain suffisent à mettre à l’épreuve vos meilleures qualités.

Les links de La Boulie sont situés à un kilomètre et demi au sud ouest de Versailles, sur une vaste colline ondulée, entourée de bois, mais suffisamment éloignés pour laisser l’air circuler librement sur le plateau.

... A partir de 1911 d’importants changements ont été décidés par le Comité si bien que le parcours sera modifié pour ce printemps... Ces changements importants ont permis au Comité de trouver de l’espace nécessaire pour un parcours supplémentaire de 9 trous qui aura près de 2000 mètres ; ce parcours bis sera inauguré également le 1er Mai prochain et permettra d’éviter l’encombrement sur le grand parcours les jours de concours et les jours de fête.

De plus, le nombre des joueurs ayant beaucoup augmenté en hiver, le Golf de Paris a décidé de faire des dépenses nécessaires pour assurer à ses membres un parcours parfaitement sec et sans aucune boue aux époques des plus grandes pluies ; à cet effet, il a établi le plan d’un parcours d’hiver combiné avec 2 trous du parcours bis ; ce parcours d’hiver aura 800 mètres de moins que le grand parcours d’été, et la grande dépense pour l’installer sera le remplissage sur 0,20 cm de sable de toute la longueur du trou 18.

Le Comité du Club est ainsi constitué :

Présidents d’honneur : S A I Mgr le grand duc de Cyrille, S A I Mgr le grand duc Michel Michailowitch.

Vice Présidents d’honneur : MM le comte Jacques de Pourtalès, James C. Parrish

Président : M Pierre Deschamps

Vice Président : M P Hottinguer

Administrateurs : MM Marino Vagliano, HA Van Bergen, L Diaz Albertini

Membres : MM H Beeche, baron Jean de Bellet, J Gordon Bennett, H Cachard, Carlos de Candamo, Gonzalo de Candamo, E Champion, E Deutsch de la Meurthe, Henry Clay Frick, F Froment Meurice, Donald Harper, A Lambert, baron Lejeune, A Pellerin, H Ridgway, K Riggs, Van Rinkhuyzen, Sir Edward Sassoon, duc d’Uzès, compte Robert de Vogué, AC Vagliano, WK Vanderbilt.

Professionnel permanent : Louis Tellier

Professionnels  : Maurice Daugé, Yves Botcazou

Tel est donc le premier et peut être le mieux compris des links français

 
  • Galerie d'images
    navigation sur les images
Coupe Championnat de la Boulie 1er prix 1931 détail coupe