• Les Golf-Clubs de France "Disparus"

  Le golf de Nice 1902

Situé sur la commune de Cagnes-sur-Mer, le parcours Niçois, d’où l’on découvre l’un des plus beaux panoramas sur la chaine des Alpes, est plutôt plat. Il comprend 18 trous et dispose d’un superbe club house avec toutes les installations nécessaires. Ouvert du 1er novembre au 1er mai, le golf de Nice a une remarquable réputation. Quatrième golf de la Riviera, il devient très vite un des plus importants Clubs de France. Entre les deux guerres, il restera ouvert toute l’année grâce à l’installation d’un système d’arrosage. Abimé par la seconde guerre mondiale, le golf ne sera jamais reconstruit

Fondé en 1902 par le baron Jean Roissard de Bellet originaire de la région, le golf est détruit par la seconde guerre mondiale, et ne sera jamais reconstruit.

Jean Roissard du Bellet

Sportsman, passionné de golf, éminent membre du Golf de Paris la Boulie, Jean Roissard de Bellet a également assuré la vice-Présidence de l’Union des Golfs de France de 1912 à 1924. Quant à ses enfants, François et Pauline, ils vont entrer dans l’histoire du golf français.

François de Bellet devient en 1909, le 1er golfeur français à triompher aux Internationaux de France Amateur. Meilleur amateur français du début du siècle, il est le 1er à représenter nos couleurs au British Amateur. En 1924, il prend la relève de son père au sein de l’Union des Golfs de France et assure la présidence du golf de la Boulie.

Pauline de Bellet, 1ère Championne de France Dames de l’histoire, remportera ce titre à huit reprises entre 1908 et 1932. Entre temps, elle est la première française à s’imposer dans l’International de France Dames en 1913.

Auguste Boyer

Issu du Golf de Nice, Auguste Boyer est un des meilleurs joueurs professionnels d’Europe Continentale des années 30. Né à Cagnes sur Mer, il découvre le golf en faisant cadet. Extrêmement doué, il remporte son premier titre européen, l’Open d’Italie, à l’age de 18 ans. Entre 1928 et 1936, il s’impose trois autres fois en Italie, quatre fois en Allemagne, trois fois en Suisse, deux fois en Belgique et une fois aux Pays Bas. Trois fois second à l’Open de France 1930, 1933 et 1934, quatre fois vainqueur de l’Omnium de France en 1931, 1933, 1934 et 1936, il gagne également en 1933 le tournoi de l’Association des Professionnels français l’APGF. En 1931, Boyer participe à l’US Open et termine à la 29ème place.

En 1936, le méridional inscrit son nom sur un nouveau trophée, la coupe Soldatenkoff. Offert par le Commandant Soldatenkoff, Directeur du golf de Morfontaine, ce challenge récompensait le meilleur professionnel français sur trois épreuves françaises ( L’Open de France, l’Omnium de France et le Championnat de l’APGF ).

Abimé par la seconde guerre mondiale, le golf ne sera jamais reconstruit.

 
  • Galerie d'images
    navigation sur les images
François de Bellet 1912 Pauline de Bellet 1909 Jean de Bellet et Chasseloup - Laubat 1911 golf de Nice Médaille du golf de Nice verso Nice Golf Club Livre d'Auguste Boyer