• Les Trophées Nationaux et Internationaux Messieurs

  La Coupe Frayssineau / Mouchy

Créée en 1927, la Coupe Mouchy est une épreuve inscrite au calendrier national et qui s’adresse aux meilleurs joueurs amateurs. Championnat volontairement placé aux premiers jours du printemps, plus précisément le week-end de Pâques, il ouvre la saison du golf amateur.

Evolution de la formule de jeu

En 1927, le duc de Mouchy crée et dote une nouvelle épreuve. La formule de jeu très répandue aux Etats-Unis est la suivante : qualifications ou éliminatoires comme l’on disait à l’époque, jouées en stroke play scratch sur 36 trous et suivies d’un match play. A sa création, le nombre de qualifiés issus des éliminatoires était de quatre. Dès 1937, il est de huit et à partir de 1952, seize joueurs étaient retenus pour participer à la phase finale. ( sauf en 1966 : retour à 4 joueurs ).

Lors des éliminatoires de la coupe en 1964, Patrick Frayssineau, brillant espoir du golf français, est victime d’une rupture d’anévrisme. Le championnat est annulé et l’année suivante, la FFG décide de rendre hommage au jeune joueur en dotant la qualification de la coupe Mouchy d’un trophée à son nom.

En 1972, le match play est supprimé. La coupe Patrick Frayssineau se joue sur 18 trous au lieu de 36 ( victoire de Roger Lagarde avec 71 ) et les qualifiés disputent pour la 1ère fois la Coupe Mouchy sur 36 trous en stroke play ( victoire de Michel Tapia avec un total de 142 ).

Au début des années 80, la Mouchy devient un 54 trous stroke play. Le score, réalisé lors de la Coupe P. Frayssineau, s’additionne aux scores des 36 trous suivants.

Ce cumul a entraîné la fusion des deux noms et, aujourd’hui le 1er Grand Prix de France est connu sous le nom de Coupe Frayssineau-Mouchy.

Toujours disputée en stroke play mais, sur quatre tours et en trois jours, la Coupe Frayssineau-Mouchy débute par une qualification sur 36 trous toujours dotée de la Coupe Patrick Frayssineau. A l’issue de celle-ci, les 39 meilleurs scores plus les ex-eaquo sont retenus. Les joueurs, sélectionnés, participent lors de l’ultime journée aux 36 trous de la phase finale afin de déterminer le vainqueur de la Coupe Mouchy.

Les Golfs ayant accueilli la Mouchy

La 1ère édition, celle de 1927, s’est disputée sur le parcours du golf de Chantilly, Club d’attache d’Henri de Noailles, duc de Mouchy bien qu’il soit également membre du Comité du golf de Fontainebleau puis, en 1928, le tout nouveau parcours du golf de Morfontaine accueille l’épreuve. En 1929, la Mouchy se dispute au golf d’Ormesson. Le golf de Wimereux la reçoit en 1930 et Hossegor en 1931. En 1932, la Coupe se jouera pour la 1ère fois à Fontainebleau et, en 1933, c’est au tour du golf de Saint Germain. Depuis 1934, la Mouchy est l’épreuve reine du parcours bellifontain, excepté en 1948 où elle a eu lieu au golf de Saint Cloud et, en 1966 au golf de Saint Nom la Bretèche.

Quelques chiffres !

Record de victoires : Coupe Mouchy

Le Top 3 :

  Henri de Lamaze avec 7 victoires ( 1948, 1949, 1950, 1951, 1953, 1954 et 1955 )

  Michel Carlhian avec 6 victoires ( 1932, 1934, 1935, 1936, 1938 et 1952 )

  Hervé Frayssineau avec 5 victoires ( 1968, 1969, 1975, 1979 et 1981 )

En 1999, Sébastien Branger signe une carte de 63 et établit le record du parcours. Il détient également le record du tournoi avec un score total de 271 soit moins 17.

Le donateur et créateur : Henri de Noailles, duc de Mouchy 1890 – 1947

2ème Président de l’Union des Golfs de France, c’est aussi un excellent joueur. Membre de l’équipe de France, il soutient et encourage la création de championnats sur le territoire national.

Il crée dès sa 1ère année de présidence en 1924, le foursome de France messieurs qui deviendra la Royal Blackheath en 1926.

Parmi les épreuves créées lors de sa présidence, les trois Interclubs Messieurs, ( Gounouilhou, Puiforcat et Saint Sauveur ) les deux Interclubs Dames ( Golfers et Cotnaréanu ), les championnats juniors ( Carlhian et Esmond ), les trois Doubles ( Royal Blackheath, Saint Germain, Thion de la Chaume ), la Vagliano, la Vilmorin etc.

En 1933, l’Union des Golfs de France devient la Fédération Française de Golf.

Lorsque la guerre de 39 / 45 éclate, la FFG tourne au ralenti.

Pour des raisons personnelles, Henri de Noailles doit quitter la France et André Vagliano assure la Présidence dès septembre 1941. Il démissionne en septembre 1943.

Guy Delemare Debouteville est alors nommé Président.

Le nouveau Président restera en fonction jusqu’en mars 1945, date à laquelle, le duc de Mouchy reprend de droit la présidence qu’il avait délaissée quelques années auparavant « conformément aux instructions du Commissariat général des Sports, le Duc de Mouchy reprit la Présidence avec le Comité qui siégeait en 1939 et resta en activité jusqu’en janvier 1946, date de la réunion de l’Assemblée Générale ». Tennis et Golf mai 1946, art : L’activité de la Fédération de Golf et des Clubs pendant la guerre.

Le duc de Mouchy finit son mandat en 1946 et Guy Delemare Debouteville lui succède officiellement.

Patrick Frayssineau

« Un des plus brillants jeunes espoirs du golf français - Golf World mai 1964 » , Patrick Frayssineau avait été Champion de France Cadet en 1961, finaliste du Championnat de France Juniors en 1962 et en 1963. Vainqueur de la Gounouilhou 1963 avec l’équipe de Saint Nom.

Maxime Pons, Capitaine de l’équipe de France Juniors, le qualifiait « de garçon au grand cœur, de camarade dévoué et de co-équipier exemplaire dont le jeune talent n’avait d’égal que sa courtoisie et sa loyauté sportives ».

 
  • Galerie d'images
    navigation sur les images
Patrick Frayssineau Patrick Frayssineau Tee logoté Mouchy Henry Cachard et le Duc de Mouchy 1926 Henri de Noailles duc de Mouchy